Cercle de Samsara
Il n'y a qu'un Dieu, mais Ses noms sont innombrables, et innombrables aussi les aspects sous lesquels Il peut être considéré.
Nommez - Le de n'importe quel nom et adorez - Le sous l'aspect qui vous plaira le mieux, vous êtes certain d'arriver à Lui.
Cercle de Samsara
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-17%
Le deal à ne pas rater :
– 50€ sur DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN Aspirateur balai sans fil
249 € 299 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 La projection astrale et vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
silence
Admin
silence

Nombre de messages : 2251
Bonus : 4287
Date d'inscription : 18/03/2007

La projection astrale et vous Empty
MessageSujet: La projection astrale et vous   La projection astrale et vous Icon_minitimeSam 22 Mai - 16:24


La projection astrale et vous Astral10
La projection astrale et vous

A l’état normal, la conscience utilise trois véhicules :
- le corps physique,
- le corps astral, ou corps émotionnel,
- le corps mental

Dans la projection astrale, une partie du corps astral reste dans le corps physique pour assurer son fonctionnement, tandis qu’une autre partie de la substance astrale s’en dégage, avec ou sans conscience.

Vous pouvez éjecter cette substance astrale hors de votre corps de quatre façons différentes :
- involontairement et sans conscience,
- involontairement mais avec la conscience,
- volontairement mais sans conscience,
- volontairement et avec la conscience.

Dans ces textes nous vous enseignons la quatrième méthode.
Les trois autres sont données à titre indicatif. Nous vous signalons aussi comment, dans certains cas, utiliser la troisième.
Réponse aux questions classiques :
- que se passe-t-il si vous vous perdez ?
- la notion du temps est-elle la même ?
- Quels sont les risques pour la santé ?
- Peut-on être attaqué dans l’astral ?
- Que se passe-t-il si le corps est dérangé pendant la projection ?
- Quelle sont les limites de la projection ?

Nous l’avons déjà vu, pour que l’être humain soit conscient de ce qui lui est extérieur, il faut que la conscience utilise un quelconque véhicule.
Nous savons aussi qu’habituellement la conscience emprunte trois véhicules :
- le corps physique,
- l’astrosome, ou corps astral,
- le noémasome, ou corps mental.

Comment percevons-nous le monde ?
Nous avons montré que, dans la vie courante (et ce livre traite uniquement de ce qui est courant), l’esprit conscient emprunte aussi bien le véhicule astral que le véhicule physique (du moins à l’état d’éveil), pour percevoir ce qui est à l’extérieur.

L’astrosome n’est pas aussi limité. Il a sa propre conscience à son propre niveau, que le mental rationnel le sache ou non. En réalité, le mental rationnel peut tout à fait (et le cas est fréquent) être mis au courant d’une quelconque information bien après qu’elle est parvenue à l’astrosome – avec ou sans la complicité du corps physique. Ceci explique bien des situations dans lesquelles l’astrosome cherche, à tout prix, à exprimer une émotion que le mental refuse. Ce qui donne des résultats risibles ou embarassants selon les circonstances. Pendant le sommeil, le plan astral continue à fonctionner de façon indépendante. C’est ainsi que nous conservons le souvenir de rêves qui contiennent des informations vivantes et objectives mêlées, probablement, à un ensemble d’images quasi physiques, fantastiques ou symboliques. Rien ne prouve cependant que ces rêves comportent autre chose que de simples indications émotionnelles. Leurs existence montre clairement que l’astrosome peut non seulement agir, mais aussi se projeter hors du corps, indépendamment du noémasome. Ceci nous ramène à la question que nous avions laissée sans réponse à la fin du chapitre précédent : Que projetons-nous exactement ?

Le véhicule de la projection astrale.
Ce qui sort de notre corps physique ne représente pas la totalité de l’astrosome, c’est à dire du corps astral. Du moins tant que dure notre vie terrestre. Si nous « éjections » notre corps astral tout entier, nous trouverions la mort. C’est ce qui se passe dans certains cas de chocs soudains et violents. On a ainsi retrouvé des corps qui ne présentaient aucun signe physique justifiant un décès. Mais un accident de ce type ne peut en aucun cas arriver à une personne en bonne santé, à moins que ce ne soit à la suite d’un choc très grave. Au cours d’une expérience de projection astrale, le corps astral ne se détache jamais totalement du corps physique. En effet, le corps éthérique continue à assurer certaines fonctions vitales : cœur, système nerveux et cerveau. Ces fonctions essentielles sont quelquefois suffisamment ralenties pour effrayer un témoinnon averti, à la vue d’un corps inerte. Mais en dépit des apparences, elles ne sont pas interrompues.

Voici un exemple :
Une femme traversait seule, en voiture, une région rurale d’Ecosse, quand son véhicule eut un ennui mécanique auquel on ne pouvait remédier avant le lendemain. Comme l’heure était déjà avancée, on lui indiqua une maison plutôt isolée, où elle demanda si on pouvait l’héberger pour la nuit. Là vivait une dame agée et sa fille célibataire. Elles acceueillirent chaleureusement la voyageuse et l’invitèrent à rester, lui signalant toutefois qu’elles ne possédaient qu’un seul lit. Elles devraient donc le partager toutes les trois. Elle n’avait pas le choix, elle accepta.
Pendant la nuit, elle se réveilla et s’aperçut avec horreur que la vieille dame couchée à ses côtés était froide. Son corps était flasque. Elle ne semblait plus respirer. En toute hâte, elle réveilla sa fille. « Je crois qu’il est arrivé quelque chose à votre mère », lui dit-elle, angoissée. La jeune femme se pencha, s’assura de l’état de sa mère, et répondit simplement, avec son fort accent écossais : « Non ! Elle a dû partir faire un petit tout, c’est tout ».
Le lendemain matin, avant même que l’invitée ne s’éveille, la vieille femme, revenue de sa « promenade », préparait le petit déjeuner.
Pendant la projection astrale – que celle-ci soit délibérée ou non, avec ou sans le concours de la conscience – une partie du corps astral quitte le corps physique. Une partie plus ou moins importante, certes, mais une partie seulement, du moins tant que nous sommes vivants.

« Sortir et voyager » : On peut éjecter la Substance Astrale de quatre façon différentes.
a) Involontairement et SANS la conscience rationnelle. Ceci peut avoir plusieurs conséquences. D’abord, la matière peut être réabsorbée, totalement ou partiellement, ce qui provoque des rêves particulièrement vivants, bien que désordonnés et parfois déroutants. Ce genre de rêves laisse souvent l’impression, au réveil, d’être « encore plus fatigué que la veille ». (Vous trouverez un bon exemple de ce premier cas en appendice à la fin de ce livre). La substance peut aussi se manifester étrangement en frappant des coups dans votre chambre, un peu comme un poltergeist. Enfin, elle peur simplement se perdre, ce qui laisse le sujet extrêmementfatigué, sans raison apparente. Les causes du « saignement astral », et les soins appropriés, sont expliqués en détail plus loin.
b) Involontairement mais AVEC la conscience rationnelle. On pourrait écrire un livre entier sur des exemples de ce type. En effet, il arrive souvent à certains individus de s’éveiller, apparemment en pleine conscience. Pourtant ce n’est qu’une impression.

En fait, ils ne sont plus dans leur corps physique, mais dans un véhicule astral qu’ils ont incosciemment extériorisé. Dans la plupart des cas, il s’agit d’expériences vécues pendant une maladie (comme une forte fièvre), lors d’un choc soudain (par exemple une chute de cheval), ou sous l’effet d’une anesthésie générale. Les personnes concernées racontent qu’elles se sentaient tout à fait normales et conscientes. En général, c’est seulement lorsqu’elles reconnaissent leur corps physique qu’elles se rendent compte de leur situation. Nous vous en donnons aussi un exemple en appendice.
c) Volontairement mais SANS la conscience rationnelle. C’est là une technique magique spécifique au cours de laquelle la substance astrale est délibérément éjectée dans le but de recueillir des impressions. Dans les chapitres IV et V, nous vous expliquerons en détal deux manières distinctes de vivre une expérience de ce type, ainsi que l’usage que l’on peut en faire.
d) Volontairement et AVEC la conscience rationnelle. c’est précisément ce que nous voulons vous apprendre ici. Le but essentiel de ce livre est de vous expliquer – en vous donnant tous les éléments dont vous aurez besoin – comment faire fonctionner et faire voyager votre conscience rationnelle par l’intermédiaire d’un véhicule de substance astrale que vous extérioriserez à cette fin.
Le reste est destiné à vous aider à mieux comprendre ce que vous ferez, en quoi les différentes techniques peuvent vous aider, et comment obtenir le meilleur rendement à partir de ces nouvelles connaissances.

L’esprit et l’Intellect.
La conscience rationnelle utilise quotidiennement le corps astral pour puiser dans la conscience sensorielle. Elle élabore ainsi sa propre perception du monde physique. Le cerveau n’est pas l’intelligence, mais c’est un ordinateur très perfectionné. Le mental rationnel dépend de lui dans une grande mesure en ce qui concerne la collecte des données, tout au moins dans certains domaines. C’est pourquoi quelqu’un qui fait ses débuts dans la projection astrale pourra très bien avoir l’impression, pendant l’expérience hors du corps, que son mental fonctionne en dessous de ses capacités habituelles. Bien sûr il pourra vivre ses voyages dans les moindres détails ; il saura en apprécier l’aventure, l’excitation et la beauté. Il jouira de toutes ses facultés pour se faire une opinion sur les nombreuses entités, humaines ou non, qu’il rencontrera. Il pourra même prendre conscience de la signification spirituelle de certaines de ses expériences, qu’il interprétera, bien sûr selon son degré de développement intérieur. Pourtant, il n’arrivera pas, à moins de réintégrer son corps physique, à se rappeler certaines données techniques dont il pense avoir besoin, ni à coordonner son expérience astrale avec une expérience terrestre similaire qu’il aura vécue auparavent.

Ceci n’implique pas que les capacités du mental rationnel soient limitées pendant la projection. Ce n’est qu’un effet provisoire, provoqué par la séparation inaccoutumée du mental et de la « banque de données » du cerveau. Bien des débutants de la projection astrale n’auront jamais à affronter ce problème. Mais ceux qui s’y heurteront découvriront très vite qu’il s’efface au fur et à mesure que la projection s’intègre à leur vie normale.
Les connaissances indispensables au voyage astral.

Souvenez-vous, quand vous étiez enfant, il vous a fallu des années de pratique pour apprendre à vous servir de votre corps physique et de votre cerveau. Quand bien même vos souvenirs personnels seraient trop vagues, vous avez certainement observé des enfants : rappelez-vous comme ils titubent et tombent souvent quand ils apprennent à marcher, comme il leur est difficile d’arriver d’abord à tenir un crayon, puis à résoudre de simples problèmes d’arithmétique. Sans parler des efforts qui leur sont nécessaires pour mémoriser tout cela !

Aujourd’hui, dans le domaine qui nous concerne, il vous sera beaucoup plus facile d’apprendre. Ceci pour deux raisons :
La première tient à « l’inertie de la matière ». Le corps astral est, bien plus rapide et facile à diriger que le corps physique !
En second lieu, vous le découvrirez par vous même, la nature particulière du voyage et de l’aventure dans l’astral rend totalement inutiles certaines connaissances qui encombrent l’esprit, même si elles sont indispensables dans la vie physique. Vous n’aurez, par exemple, besoin d’aucune « carte » pour savoir vous diriger dans l’astral !
Il est des connaissances dont vous aurez besoin au cours de vos expériences astrales, et d’autres que vous aurez envie d’emmener simplement parce que vous y êtes attaché, sans qu’elles vous soient vraiment nécessaires. Cependant, vous constaterez que, plus vous vous projetterez, et plus ces connaissances s’intégreront à un niveau profond de votre psychisme. Elles seront ainsi immédiatement disponibles au cours de vos voyages dans l’astral. Cela se fera sans peine, et surtout sans les difficultés que rencontre un enfant à l’école. Mais il est bon tout de même de se rappeler les problèmes que rencontre un enfant en bas âge, afin de ne pas être trop impatient, et de ne pas s’attendre à réussir tout de suite sans aucun entraînement. En lui même, cet entrainement est agréable. C’est un peu comme si vous découvriez un nouveau sport : la joie de faire de rapides progrès, d’obtenir de nouveaux succès dans ce domaine. Comme le sport, la projection astrale ne fait que développer des facultés que vous possédez déjà.

Il se peut cependant qu’à ce stade de l’exposé, il vous reste encore quelques questions. Aussi, avant d’aborder véritablement l’entrainement qui vous permettra de sortir de votre corps, il est bon de vérifier que vous ne nourrissez plus la moinder inquiétude à leur sujet. D’autre par, lorsque vous vous serez bien adapté aux techniques de la projection astrale, vous aurez peut être envie d’en parler autour de vous (Il n’est pas conseillé d’aborder le sujet plus tôt, à moins que ce ne soit avec quelqu’un qui pratique déjà la projection ou qui l’apprend en même temps que vous). Vos interlocuteurs vous poseront probablement certaines questions. Et, même si vous pensez avoir fait le tour du sujet, il vous sera très utile d’en connaître les réponses, et de les méditer afin de bien les cerner. Plus tard, votre propre expérience viendra compléter ces réponses. Mais, dans un premier temps, les éléments qui suivent seront pour vous une base utile.

Les voyageurs peuvent-ils s’égarer dans l’astral ?
Supposons qu’étant « hors de votre corps » vous vous soyez perdu, et ne sachiez pas comment revenir.
Cette éventualité ne peut vous poser le moindre problème car ce n’est pas votre conscience rationnelle qui se charge de votre retour. Quand vous serez un voyageur averti, vous pourrez vous rendre volontairement partout où vous aurez quelque raison d’aller. Et votre corps est bien le premier endroit que vous aurez de sérieux motifs d’investir. Votre problème primordial ne sera pas alors de revenir, mais bien de savoir « rester » dehors. Vous verrez que le moindre événement, la moindre idée éphémère, vous feront réintégrer votre corps physique, souvent sans raison apparente.

En outre, le véhicule astral que vous aurez élaboré ne sera pas tout à fait indépendant de la partie éthérique qui reste dans votre corps physique. Il y a toujours une fine « corde » de substance astrale qui assure cette connection. On fait parfois allusion à ce lien dans les ouvrages d’occultisme, sous le terme de « corde d’argent ». Cette appellation provient de l’Ancien Testament (Livre de l’Ecclésiaste chap. XII, 6). L’expression « la corde d’argent est rompue » y est employée comme métaphore pour signifier la mort. L’astrosome s’étant complètement et définitivement échappé du corps physique, le lien n’existe plus. Cependant, ce concept ne doit pas donner à penser que cette « corde » est lourde ou épaisse, même en terme d’astral. Beaucoup de gens ont pratiqué le voyage astral pendent des années sans jamais se rendre compte qu’ils restaient attachés à leur corps physique. Maintenant que vous connaissez l’existence de cette corde, vous arriverez certainement à la voir quand vous serez hors de votre corps, si vous la cherchez. Et cela vous rassurera peut-être. Pourtant, même si vous ne la percevez pas, soyez certain qu’elle est là et qu’elle remplit son rôle.

Deux mots encore à propos de cette corde. Elle n’est pas seulement un dispositif de sécurité. Avec un peu d’entraînement, vous pourrez l’utiliser pour envoyer, par son intermédiaire, d’avantage de « force » et plus « d’information » à votre moi conscient pendant la projection. Elle sera tout naturellement réabsorbée à votre retour puisqu’elle est constituée de votre propre substance astrale.

Que se passe-t-il s’ils perdent la notion du temps ?
Supposons qu’étant « hors de votre corps », vous perdiez la notion du temps et que pendant des mois, voire des années, vous ne fassiez rien pour revenir.
Nous connaissons de rares cas où des individus sont passés d’un sommeil normal à un sommeil cataleptique qui peut durer des années (Phénomène qui n’a rien à voir avec une projection astrale consciente et délibérée) Ceux à qui cela est arrivé n’ont jamais pratiqué un quelconque entrainement occulte. Nous pouvons l’affirmer en toute certitude, et le corps médical n’aurait pas manqué de se manifester s’il avait décelé le moindre signe d’une telle pratique dans sa recherche pour trouver les causes de cet étrange phénomène.

Les méthodes que nous vous présentons dans ce livre vous permettent d’établir un flot d’énergie suffisamment sain et abondant entre votre corps physique et les différents plans de votre psychisme. Et cela, avant même que vous commenciez à travailler la projection astrale proprement dite. Ainsi, une personne en bonne santé qui applique ces méthodes ne court aucun risque d’être plongée dans un état de catalepsie dangeeux ou anormalement long.

Il en va de même pour la perte de la notion du temps qui se produit parfois. Là aussi, il existe un « dispositif automatique de sécurité ». Tant que vous resterez dans un état astral proche de la conscience terrestre (et c’est à cet état que se limite tout débutant), vous ne perdrez pas la notion du temps. C’est d’ailleurs là un excellent moyen de savoir si vous rêvez ou si vous êtes vraiment hors de votre corps. En effet, dans les rêves, la notion de temps n’est généralement pas respectée.

Plus vous acquerrez de l’expérience, plus il vous sera facile d’atteindre des régions situées « hors du temps ». mais vous serez alors capable de contrôler ce genre de situation. Dans tous les cas, n’oubliez jamais que le corps éthérique (cette partie du corps astral qui est intégrée à votre corps physique), reste toujours à sa place même si votre conscience vagabonde ailleurs. C’est l’extrémité corporelle de la « corde » de liaison. N’ayez crainte, si votre corps physique vous rappelle, votre corps éthérique lui, vous ramènera.

Quelles sont les conditions de santé requises ?
La projection astrale ne présente aucun danger pour les individus en bonne santé. Nous la déconseillons formellement qux autres.
Certains malades ne doivent pas se lancer dans ce genre d’expérience : notamment ceux qui souffrent d’affections cardiaques, de tension artérielle, et de toutes les maladies sérieuses du système nerveux, circulatoire ou respiratoire.
En revanche, la pratique de la projection et des techniques préparatoires soigne souvent les affections bénignes, car elle permet d’aumenter le « tonus » physique.

Si quelque esprit malveillant vous attaque ?
Supposons que, votre esprit conscient étant dans son véhicule astral, vous êtes attaqué par quelque entité alors que vous êtes « hors de votre corps physique ».

Les mots « entité malveillante » s’entendent ici au sens le plus large. En général, tout ce qui nous cause souffrance, détresse, embarras, et « malveillant », surtout si rien ne vient le motiver. Dans tous les cas – même dans l’opportunité d’une agression dans votre véhicule astral par une entité astrale - rien ne sert de s’affoler : quand on est agressé, on se défend.

Quelle est la gravité de cces combats astraux ?
Ils ont l’air bien sérieux quand ils se produisent. Il est alors évident que ce sont bien des phénomènes astraux, et non des cauchemars. Mais en tant qu’être humain incarné, vous disposez d’un avantage énorme : tous les plans d’existences vous sont accessibles, du terrestre au divin. Vous pouvez littéralement vous échapper vers un autre monde, laissant là votre agresseur. Vous pouvez aussi vous réfugier dans votre corps physique, comme le décrit Robert A. Monroe dans son livre Voyage hors du corps, ou encore « diriger » le combat vers un niveau astral supérieur, comme l’explique une narratrice anonyme qui, de toute évidence, a vécu une telle expérience, dans Le triomphe de la lumière (livre IV de La Philosophie Magique). La technique qui consiste à déplacer le combat vers un plan supérieur est de loin la plus recommandée. En effet, des entités aussi perverses appartiennent par essence aux niveaux inférieurs. Cela permet donc de les repousser, et de les dissuader de recommencer.

Ainsi, voyez-vous, si vous avez les aspirations d’un chevalier errant du monde moderne, vous avez encore une chace, dans l’astral, de livrer combat à un « dragon ». Mais là, personne ne tuera l’autre. Car ce n’est que de l’aventure.

Pendant la projection, votre corps physique peut-il être agressé ?
Supposons que votre corps physique est agressé alors que votre esprit conscient en est sorti. Comment vous défendez-vous ?
Certains auteurs ont largement surestimer les dangers de cette situation. Souvenez-vous : le corps éthérique ne quitte pas le corps physique pendant que la conscience voyage. Et c’est lui qui rend compte de la partie la plus instinctuelle de votre psychisme. C’est donc un bon chien de garde. Si un cambrioleur s’introduit chez vous, votre corps éthérique ne mettra pas plus de temps à vous ramener dans votre corps physique, que s’il vous réveillait d’un sommeil normal. En revanche, si quelque personne bien intentionnée (mère, épouse ou ami) tente par erreur de vous réveiller, elle n’y arrivera pas. Même si elle vous attrape par les épaules et vous secoue (c’est déjà arrivé), elle ne parviendra pas à vous ramener à la conscience dans le monde matériel. Dans ce cas, votre corps éthérique sait qu’on ne vous veut aucun mal. Tant que le sujet ne souffre d’aucun des maux cités plus haut, les dangers résultant d’un choc subi dans de telles circonstances restent imaginaires. Il est tout aussi dangereux d’affronter une telle situation en se réveillant d’un sommeil naturel.

En fait, le plus important, quand vous apprenez à vous projeter dans l’astral, est de vous assurer que vous NE serez PAS dérangé. Rien n’est plus difficile que de former votre véhicule astral et d’y extérioriser votre conscience, si à tout moment vous vous attendez à ce que quelqu’un pénètre dans la pièce.

Les voyageurs de l’astral peuvent-ils découvrir des secrets officiels ?
Sachant que vous pouvez vous rendre où bon vous semble quand vous êtes hors de votre corps, qu’est-ce qui vous empêche d’aller visiter des places militaires, ou lire des documents ultra-confidentiels ? dans ce cas, plus rien ne permettrait de protéger efficacement ce genre de secrets.
Dans un certain sens, aucun « secret » sur terre n’est paraitement à l’abri. Les sites militaires et les documents confidentiels sont, en général, préservés des risques matériels courants. De plus, quand on y réfléchit, les menaces astrales s’avèrent moins importantes qu’on pourrait le supposer.


Dernière édition par silence le Sam 22 Mai - 16:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
silence
Admin
silence

Nombre de messages : 2251
Bonus : 4287
Date d'inscription : 18/03/2007

La projection astrale et vous Empty
MessageSujet: La volonté du voyage astral   La projection astrale et vous Icon_minitimeSam 22 Mai - 16:30

La projection astrale et vous Proj210

Si tant est que vous en ayez vraiment le DESIR, vous pouvez vous rendre où vous VOULEZ dans votre véhicule astral. Cela dit, le véhicule que vous utilisez est astral. Entendez par là qu’il est régi par l’émotion et non par l’intellect. Ainsi, même si vous parveniez à diriger ce véicule vers un endroit qui vous intéresse uniquement pour des raisons intellectuelles, vous ne verriez ce qui s’y passe que si ce même véhicule vous le permet. En effet, dans ces conditions, l’esprit a besoin d’un support pour fonctionner. Il est donc dépendant de ce véhicule et de sa collaboration.

Quand vous êtes dans votre corps physique, vous pouvez tout lire, même ce qu’il y a de plus inintéressant. Votre cerveau, faisant office d’ordinateur, a été programmé dans votre enfance pour vous permettre de « passer aux rayons » n’importe quel sujer. Malgré cela, votre niveau astral (ou émotionnel) peut exercer son action négative en vous empêchant de mémoriser ce que vous lisez. Quand vous êtes sorti de votre corps, vous ne bénéficiez plus de la fonction « ordinateur » de votre cerveau ; et dans l’astral, une lecture, quelle quelle soit, est un exercice difficile. Lire un document qui ne présente pas un intérêt personnel devient, à fortiori, virtuellement impossible. Il en va de même des détails topographiques des lieux que l’on visite.

Certains individus, sorte de « vagabonds » de l’astral, se laissent entraîner dans les endroits les plus divers, sans exercer la moindre volonté. Mais eux-mêmes ne peuvent en tirer aucun avantage, car peu leur importe ce qui leur arrive de visiter. « Mon cher, j’ai rêvé d’un endroit digne d’un roman de science fiction »....
Toutefois, ce problème présente un autre aspect, plus sérieux. Ce n’est pas parce qu’un sujet touche émotionnellement peu de gens, qu’il faut en conclure qu’il n’intéresse personne.

S’il était permis à des hommes politiques de voyager librement dans l’astral, au cours par exemple d’une laladie, il est probable qu’ils se rendraient directement dans un lieu de vacances pour profiter du ciel bleu, d’un paysage enchanteur et de leur passe-temps favori. Pourtant, un membre du parlement britanique, le Dr Mark Mac Donnel, a vécu une projection astrale incontestable, dont on parle beaucoup. Alors que son corps reposait au fond de son lit, de nombreuses personnes le rencontrèrent à la Chambre des Communes et le reconnurent formellement. En outre, une mesure qui l’intéressait particulièrement fut débattue et mise aux voix pendant ces deux jours : son vote fut enregistré de la façon la plus officielle !

Pour en revenir à la lecture des documents secrets, certains étudiants ont réussi à lire, avant leur examen, des questions qui devaient leur être posée le lendemain. Pas le sujet tout entier, ni des questions complètes, mais des parties essentielles de ces questions. Lectures vitales pour ces étudiants, mais sans intérêt pour le reste de la population.

Ainsi, celui qui voyage dans l’astral peut, s’il le désire vraiment, traverser des portes verrouillées. Peut-être ces dcuments étaient-ils cachés derrière de simples portes fermées à cléfs ? une fois ces portes franchies, ils devinrent parfaitement visibles.

Voici un autre exemple, du domaine du « rêve prémonitoire » (sujet qui s’apparente de très près à l’expérience hors du corps ou au voyage astral). Quand un individu rêve avec exactitude d’une chose, sans que ce puisse être le résultat d’un contact télépathique, d’où lui viennent les informations ? Il est certain qu’il a eu accès à un plan qui se situe au delà du plan matériel.

S’agit-il alors de l’astral ?
Voilà ce qui est arrivé à un des paléontologue au XIXe siècle. Cet homme avait pour seul but de retracer l’histoire primitive de notre planète, à partir de fossiles et de roches, à une époque où les scientifiques disposaient non seulement de connaissances limitées, mais de moyens techniques très réduits. Un jour, alors qu’il travaillait un marceau de roche, une des faces, débarasée des couches superficielles, se révéla être la tête d’un poisson fossile comme on n’en avait encore jamais vu. Notre scientifique, passionné par sa découverte, voulut alors continuer à tailler sa pierre afin de dégager le poisson tout entier. Mais comment y arriver sans sisquer d’endommager cette relique inestimable, n’ayant aucune idée de la forme ou de la taille du fossile ? Il avait beau réfléchir, le problème restait entier : tailler la pierre pour voir à quoi ressemblait le poisson, afin de pouvoir tailler la pierre sans endommager le poisson !!! Absurde...

Il finit par se mettre au lit, et s’endormit en tournant et retournant la question dans sa tête. Puis se mit à rêver : il attaquait la roche, dégageait le fossile, et voyait enfin le poisson tout entier. Le lendemain matin, quand il se réveilla, il se rappelait précisément tous les détails de ce rêve, singulièrement vivant. C’est pourquoi il partit du principe que le myqtérieux poisson ressemblait vraiment à ce qu’il avait rêvé. Conciant, il attaqua la roche, et ce fut une réussite : le poisson était l’exacte réplique de ce qu’il avait vu dans son rêve.

Quelle que soit l’explication de cet exemple (et il pourrait y en avoir plusieurs, mais nous ne sommes pas là pour émettre des théories à ce sujet), il apparaît clairement que notre homme a obtenu les informaations dont il avait besoin en ayant accès à un niveau non ordinaire de conscience. Et qu’il y a russi parce qu’il s’agisait pour lui d’un problème primordial. La voie dans laquelle il s’était engagé était plus qu’un simple métier. Elle représentait toute sa vie.

Dans ce genre d’expérience (rêves prémonitoires ou véritable projection astrale), on ne peut acquérir que des connaissances indispensables conformes à nos aspirations profondes.

Si quelqu’un dédire passionnément prendre connaisance d’un document secret, il parviendra probablement à le lire dans l’astral.
Mais tous ceux qui pratiquent le voyage hors du corps pour le plaisir, choisiront de toute évidence bien d’autres occupations à chacune de leurs « sorties »

RECAPITULATIF
• N’oubliez pas d’envoyer des messages d’amour, de bonne volonté et d’encouragement à votre moi physique et instinctuel. Au fur et à mesure, vous trouverez chaque jour d’innombrables petites occasions de le faire volontairement, sans attendre que votre moi inférieur vous envoie un signal de détresse.
• Réfléchissez à toutes les autres questions que l’on peut se poser à propos de la projection astrale. Ecrivez-les. Puis relisez les différents textes et tâchez d’y répondre tout seul. Si vous n’y parvenez pas, conservez-les, et reconsidérez-les à la lumière de chaque nouveau chapitre que vous aurez lu


La projection astrale et vous Photo-10
Revenir en haut Aller en bas
dubuisson

dubuisson

Nombre de messages : 813
Age : 70
Bonus : 1005
Date d'inscription : 09/11/2010

La projection astrale et vous Empty
MessageSujet: Combat Astral   La projection astrale et vous Icon_minitimeVen 11 Nov - 11:07

Combat Astral


Bonjour à toutes et à tous, j'ai trouvé dans un vieux livre le récit d'un "combat astral" :

En 1923, un homme qui vivait dans ma ville natale mourut d'un cancer de l'estomac. Sa femme connaissait bien ma mère qui eut, quelques jours après l'enterrement, l'occasion de lui parler. La veuve confia beaucoup de choses à ma mère, se plaignant du caractère véritable de son mari. F.D., qui aurait été une vraie brute si on devait en croire ce qu'elle raconta. Certaines des choses rapportées sur son sujet développèrent en moi la haine de cet homme. Je me souviens même de m'être mélé, en rage contre le défunt, à la conversation entre la veuve et ma mère !

Cette conversation se déroulait vers dix neuf heures trente et dans la soirée, j'avais tout à fait oublié l'incident. Cette nuit là, en m'endormant, j'expérimentais une projection consciente. J'avais passé très bien le premier stade, atterrissant sur mes pieds juste en dehors du chant d'activité du câble (la corde d'argent). Je fis quelques pas puis m'arrêtai pour regarder en arrière vers mon corps physique.

Mes yeux rencontrèrent alors une vision terrifiante ! F.D. se tenait là en me regardant avec des yeux sadiques ! Je n'oublierai jamais, tant que je vivrai, la lueur sauvage de ce regard ! Je savais instinctivement qu'il devait penser à la vengeance et j'étais franchement terrorisé. Je ne savais que faire, mais avant que j'aie eu le temps de faire le moindre geste, il se précipita sur moi. Nous nous battîmes quelques moments; il prenait le dessus sur moi (comme il me maudissait et me frappait avec toute son énergie !) et ses forces semblaient bien supérieurs aux miennes quand, en un instant, je réalisai que mon pouvoir contrôlant me ramenait en concordance.

Quand ce pouvoir vint ainsi à mon aide, F.D. parut s'affaiblir. Je me dirigeais vers mon corps physique, avec lui qui s'accrochait à moi. Quand je fus dans le chant d'activité du câble, un pouvoir bien plus grand encore parut m'envahir.
Je fus levé en l'air, horizontalement, en dépit de tous les efforts de mon ennemi pour me retenir, puis tiré dans une position directement au-dessu de mon corps physique et je chutai - une chute qui provoqua la répercussion la plus grave sans doute que j'ai jamis vécue. Alors, je redevins physiquement vivant. Durant tout ce temps j'avais été aussi conscient que je le suis présentement; autant que vous qui me lisez actuellement. Des sceptiques pourront dire qu'il s'agissait d'un cauchemar; je sais, moi, quand je suis conscient ! C'était bel et bien "réel" ! Aussi vrai que si j'avais combattu un costaud de chair et de sang.


Est-ce Luther qui prétendit s'être battu avec un diable ? Qui sait. Peut-être le fit-il après tout ?
Je n'ai jamais eu l'occasion de les lire, mais on m'a dit qu'il existe, dans la littérature spirite, des rapports qui ne diffèrent pas tellement du mien.

Voilà, que pensez-vous de ce récit ?

Sympathie sunny dubuisson
source : La projection du corps astral - S. Muldoon - H. Carrington - éditions du rocher
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La projection astrale et vous Empty
MessageSujet: évènement astral.   La projection astrale et vous Icon_minitimeSam 12 Nov - 7:20

Bonjour à toutes et à tous. Bonjour Dubuisson.

Ce commentaire astral est réel bien qu'il ne soit pas sympathique.
(Dans le livre que je suis en train de faire éditer, je relate des voyages astraux involontaires de ma part.)

Nous sommes en pleine conscience de scènes qui se passent bien que notre corps physique soit parfois
prisonnier des scènes que nous vivons.

Je tiens à préciser qu'il y a le voyage astral que l'on peut provoquer mais il faut être prudent, et le voyage astral qu'il nous est donné de faire.

Récit très intéressant.
Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La projection astrale et vous Empty
MessageSujet: Re: La projection astrale et vous   La projection astrale et vous Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La projection astrale et vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle de Samsara :: Enseignement :: Enseignement Astral-
Sauter vers:  
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Le Cercle de Samsara vous apporte des satisfactions,faites un don!
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit